Les cinq livres de Modiano qu'il faut avoir lus

<i>La Place de l'étoile</i>, <i>Rue des Boutiques Obscures et </i>Dora Bruder font partie des meilleurs romans de Patrick Modiano.

L'écrivain a décroché le prix Goncourt avec Rue des boutiques obscures en 1978, mais, dès son premier roman, La Place de l'étoile, publié en 1968, il fait une entrée fracassante en littérature.

Modiano est l'auteur d'une œuvre dense aussi bien en romans qu'en scénarios. Il a également écrit des chansons pour Françoise Hardy et Régine. Voici cinq de ses titres qu'il faut absolument avoir lus.

Tous ces romans sont repris en poche chez «Folio». L'écrivain a également rassemblé dix de ses titres dans la collection «Quarto».

La Place de l'étoile (1968)

C'est son premier roman, il est atypique dans l'œuvre de Modiano. Une histoire dingue, presque parodique. Ce livre est composé comme un récit autobiographique d'un Juif antisémite au ton virulent et qui pense que la terre entière lui en veut.

Rue des Boutiques Obscures (1978)

L'écrivain obtient le prix Goncourt pour ce titre, qui illustre à merveille le travail de l'écrivain. Il s'agit de l'histoire de Guy Roland, un détective qui a, un temps, été amnésique, et à qui on a attribué une fausse identité. Il part à la quête de son propre passé qui le conduit en partie dans le milieu de l'émigration russe.

Dora Bruder (1997)

À partir d'une petite annonce parue dans un journal en 1941 qui fait état de la fugue d'une jeune fille («Née le 25/02/1926 à Paris 12ème»), le narrateur tente de retrouver la trace de cette jeune Juive de 15 ans des décennies après. Cette fugue le renvoie à sa propre enfance. Le roman se termine par ces mots superbes: «J'ignorerai toujours à quoi elle passait ses journées, où elle se cachait, en compagnie de qui elle se trouvait pendant les mois d'hiver de sa première fugue et au cours des quelques semaines de printemps où elle s'est échappée à nouveau. C'est là son secret. Un pauvre et précieux secret que les bourreaux, les ordonnances, les autorités dites d'occupation, le Dépôt, les casernes, les camps, l'Histoire, le temps - tout ce qui vous souille et vous détruit - n'auront pas pu lui voler.»

Un pedigree (2005)

C'est sans doute le livre le plus autobiographique de Modiano qui tente de se souvenir de sa jeunesse jusqu'à la publication de son premier roman à l'âge de 22 ans. C'est sans doute aussi son titre le plus «sec» et le plus court. Il dit: «J'écris ces pages comme on rédige un constat ou un curriculum vitae, à titre documentaire et sans doute pour en finir avec une vie qui n'était pas la mienne.»

Lacombe Lucien (avec Louis Malle, 1974)

C'est le scénario du film de Louis Malle, qui l'a coécrit avec Modiano. Ce livre est important à deux titres: il montre le travail de scénariste de Modiano; et le fait que, même lorsqu'il s'attaque à d'autres registres, l'écrivain reste obsédé par son sujet et le trouble de l'époque. L'histoire est celle d'un jeune paysan français qui veut d'abord travailler pour la Résistance et se retrouve enrôlé par la Gestapo.

10 romans chez Quarto
 
Par ailleurs, les Éditions Gallimard ont rassemblé dix romans dans la collection «Quarto». Un recueil de dix titres publiés entre 1975 et 2010. Ces textes réunis forment une autobiographie imaginaire de Modiano, un lien avec son enfance, les personnages qui ont marqué sa vie, l'Occupation puis les années d'après-guerre… Il s'agit de Villa triste, Livret de famille, Rue des Boutiques Obscures, Remise de peine, Chien de printemps, Dora Bruder, Accident nocturne, Un pedigree, Dans le café de la jeunesse perdue, L'Horizon.

Un cahier spécial Modiano, aux Éditions de L'Herne
 
Le cahier est dirigé par Maryline Heck et Raphaëlle Guidée. Il évoque le parcours et l'œuvre du romancier à travers des études de spécialistes, des articles critiques, des entretiens, des témoignages et une volumineuse correspondance. Il contient également des inédits et des textes rares de l'écrivain.

autor: